0 Menu

Equipe

Terrain vague est proposé par
Adam Love, Anne Pauly, Antoine Pietrobelli, Pierre Andreotti, Margot Mourrier

avec Amelie Couture, David Navas et Tiphaine Kazi-Tani

Revue de contenus artistiques, littéraires, théoriques et poétiques, Terrain Vague explore les lisières du genre, du féminisme, de la sexualité, de l’identité, de l’art contemporain et de la culture pop sous le format historique du journal tabloïde.
Pensant les interstices, la revue est un espace de création ouvert qui propose de visibiliser la multiplicité des identités queer. Création graphique et littéraire, critique et sociologie, photos et illustrations, entretiens et poésie sont autant de médiums pour permettre l’expression singulière depuis la marge et ouvrir de nouveaux champs de représentations des minorités. Chaque numéro réunit ainsi un ensemble de sujets explorés librement par celles et ceux qui le propose.

Le projet Terrain Vague naît en 2015 en réponse aux opinions stigmatisantes, sexistes et racistes qui se durcissent et investissent l’espace public suite au débat lancé autour de la question du mariage pour tous. La revue est proposée par Adam Richards Love, Anne Pauly, Antoine Pietrobelli, Pierre Andreotti avec Amélie Couture, David Navas et Margot Mourrier.


Adam Love est designer, graphiste, directeur artistique et activiste culturel. Après des études à Goldsmiths en Angleterre, il travaille à Londres, Paris, Tokyo, Barcelone, Los Angeles et New York et développe peu à peu une approche conceptuelle minimaliste et engagée du graphisme, de la scénographie, de la réalisation. Plus connu en France pour son travail de directeur artistique au sein de Kill the dj, il a également collaboré à des projets militants comme Oui Oui Oui et Gouine comme un camion à Paris ou The Lesbian Culture Club à Los Angeles.

Anne Pauly est journaliste, auteure, curatrice, militante et pousseuse de disques. Elle co-programme le festival queer parisien Loud and Proud et produit une émission quinzomadaire sur la Tsugi Radio. Passionnée par les ondes, elle a aussi produit des émissions sur le féminisme, la vie queer, la contre-culture et les chansons d’amour. Dans son travail d’écriture, elle oscille entre fantaisie critique et description cynique des émotions contemporaines.

Antoine Pietrobelli
est universitaire, philologue et helléniste. Membre junior de l’Institut Universitaire de France, il enseigne la langue, la littérature et la civilisation grecques à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Il est éditeur et traducteur de Galien et spécialiste d’histoire de la médecine depuis Hippocrate jusqu’à la Renaissance. Ses recherches traversent les époques (Antiquité, Moyen Âge et Renaissance) et les aires géographiques et linguistiques (Grèce antique, Empire romain, Byzance, monde islamique, Occident latin, etc.). Il est l’auteur de nombreux articles et de deux livres en collaboration. Ses travaux exhument des pans inconnus du passé, mais ils jettent aussi une lumière nouvelle sur le présent.

Margot Mourrier est professionnelle des arts visuels, journaliste, chercheuse en linguistique appliquée et clubbeuse. Elle organise en 2016 un colloque sur les discriminations de genre et les solidarités dans les métiers de l’illustration, à destination d’étudiant-es en école d’art. Après « Hétérotopies transféministes pour les francophones », Margot Mourrier souhaite décliner le fruit de ses recherches en ateliers, éditions et fictions.

Pierre Andreotti est photographe. Ses œuvres procèdent d’une redéfinition de l’objectivité photographique, inspirées par la peinture classique dont il retient les processus de figuration, l’attention à la luminosité et la possibilité d’une narrrativité de l’image.
Depuis une dizaine d’années, il conçoit et mène des projets artistiques reconnus et récompensés en France et à l’étranger : il a été nominé pour le prix du festival Voies Off à Arles, invité et exposé
par la galerie Anton Weller. Une édition d’artiste a été publié pour sa série « Encore » puis sélectionné en commission du FNAC.